Nos métiers, nos expertises

La proximité, le cœur de notre modèle

À la Banque Laydernier, nous exerçons notre métier en construisant et en maintenant avec nos clients une relation fondée sur une connaissance et une confiance mutuelles. Notre ancrage régional est un gage de proximité et de réactivité avec des centres de décisions locaux.

Pour répondre aux nouveaux usages et faciliter nos relations bancaires, nous nous mobilisons pour vous offrir des solutions simples et sécurisées, fruits de développements internes et de partenariats externes à la banque.

Nous travaillons ainsi avec des Fintechs et start-ups telles que Simplébo, NewOxatis, pour la mise en place de site vitrine et e-commerce, avec Russell Investments et Amundi pour la gestion d’actifs, et Captain Contrat pour l’accompagnement administratif et juridique.

L’alliance de la relation client et de l’expertise

Nous mettons toujours la qualité du service au cœur de la relation avec nos clients et nous sommes convaincus que cette offre doit rester portée et incarnée par des femmes et des hommes. Nous accompagnons nos clients en mobilisant les expertises localisées en région qui leur sont utiles à toutes les étapes de leur vie personnelle et de la vie de leur activité professionnelle, de leur installation à la préparation de la cession. Cette chaîne de valeurs continue du conseiller aux acteurs métiers est pour nous essentielle dans la construction des projets de nos clients et de leurs intérêts.

 

E-commerce

Comment ma banque m’a permis de développer mon activité grâce au e-commerce ?

Banque Privée

Comment ma banque m’a permis d’organiser au mieux la cession de mon entreprise ?

Cybersécurité

Comment ma banque m’a accompagné dans la lutte contre les cyber attaques et les tentatives d’usurpation d’identité ?

Epargne salariale

Comment ma banque m’a aidé à mettre en place un dispositif d’épargne salariale ?

Financement

Comment ma banque m’a permis d’accélérer la croissance de mon activité ?

Risque de change

Comment ma banque m’a aider à gérer mon risque de change ?

Commerce international

Comment ma banque m'a permis de développer mon activité grâce à l'international ?

Corporate Finance

Etoile Capital groupe Crédit du Nord (Etoile ID) est une société spécialisée en capital développement et qui investit sur fonds propres

Lire la transcription +

Client :
Mon banquier privé nous accompagne et nous conseille depuis de nombreuses années. Le jour où j’ai reçu une proposition pour céder mon entreprise, il m’a paru évident de l’en informer.

Antoine Lemaire, Banquier privé à Lille, Crédit du Nord :
La Banque privée du Crédit du Nord, c’est une banque créée par des entrepreneurs pour des entrepreneurs. Nous connaissons bien nos clients, nous sommes proches d’eux, c’est dans notre ADN en fait. Au niveau du Crédit du Nord, nous avons une implantation régionale. Nous avons une forte connaissance du tissu économique local et nous tirons notre force de cette proximité. Nous sommes capables de créer une relation de confiance dans la durée. Parce que nos clients sont souvent des dirigeants d’entreprise, ils ont besoin d’un service à forte valeur ajoutée. Nous les accompagnons dans leur vie d’entrepreneur et particulièrement, dans la préparation de la cession ou de la transmission de leur société. En effet, nous avons un panel d’experts à la Banque privée, et nous sommes capables d’apporter le meilleur conseil. « Une stratégie adaptée à chaque client » J’ai souvent l’impression d’être comme un chef d’orchestre parce qu’en fonction du client, je fais appeler à l’un des experts de la Banque privée.

Julie Riba, Expert juridique et fiscal à Lille, Crédit du Nord :
En collaboration avec le banquier privé, je prends en compte la situation personnelle du client en mesurant les interactions financières, fiscales et juridiques pour l’aider à constituer, financer, valoriser et transmettre son patrimoine. « Une large palette d’expertises : droit de la famille, droit fiscal, développement et diversification du patrimoine… »

Client :
Mon banquer privé est présent dans les moments clés de ma vie. Il sait s’entourer d’une équipe d’experts et organiser avec mon notaire et/ou mon expert-comptable les démarches à effectuer.

Antoine Lemaire :
« Écoute, expertise, transparence, accompagnement » Si je devais résumer nos atouts, je dirais : l’écoute, l’expertise, la transparence et l’accompagnement.

Client :
L’expertise de mes interlocuteurs au sein de ma banque m’a permis de faire une donation avant cession et un apport à ma holding. Ensemble, nous avons pu orchestrer la cession de mon entreprise dans les meilleures conditions. « Les équipes Banque privée du groupe Crédit du Nord accompagnement leurs clients dans leur stratégie patrimoniale. Ils contribuent à valoriser et pérenniser leur patrimoine. » Mon banquier privé nous accompagne et nous conseille depuis de nombreuses années. « Une expertise complète à partir d’une valeur d’entreprise supérieure à 4 M€ » Le jour où j’ai reçu une proposition pour céder mon entreprise, il m’a paru évident de l’en informer.

Antoine Lemaire, Banquier privé à Lille, Crédit du Nord :
La Banque privée du Crédit du Nord, c’est une banque créée par des entrepreneurs pour des entrepreneurs. Nous connaissons bien nos clients, nous sommes proches d’eux, c’est dans notre ADN en fait. Au niveau du Crédit du Nord, nous avons une implantation régionale. Nous avons une forte connaissance du tissu économique local et nous tirons notre force de cette proximité. Nous sommes capables de créer une relation de confiance dans la durée. Parce que nos clients sont souvent des dirigeants d’entreprise, ils ont besoin d’un service à forte valeur ajoutée. Nous les accompagnons dans leur vie d’entrepreneur et particulièrement, dans la préparation de la cession ou de la transmission de leur société. En effet, nous avons un panel d’experts à la Banque privée, et nous sommes capables d’apporter le meilleur conseil. J’ai souvent l’impression d’être comme un chef d’orchestre parce qu’en fonction du client, je fais appel à l’un des experts de la Banque privée. 

Julie Riba, Expert juridique et fiscal à Lille, Crédit du Nord :
En collaboration avec le banquier privé, je prends en compte la situation personnelle du client en mesurant les interactions financières, fiscales et juridiques pour l’aider à constituer, financer, valoriser et transmettre son patrimoine.

Client :
Mon banquIer privé est présent dans les moments clés de ma vie. Il sait s’entourer d’une équipe d’experts et organiser avec mon notaire et/ou mon expert-comptable les démarches à effectuer.

Antoine Lemaire :
« Écoute, expertise, transparence, accompagnement » Si je devais résumer nos atouts, je dirais : l’écoute, l’expertise, la transparence et l’accompagnement.

Client :
L’expertise de mes interlocuteurs au sein de ma banque m’a permis de faire une donation avant cession et un apport à ma holding. Ensemble, nous avons pu orchestrer la cession de mon entreprise dans les meilleures conditions. 

Lire la transcription +

Cliente :
Je suis dirigeante d’une PME de services, depuis 10 ans. Mon quotidien ? Développer mon activité, assurer sa croissance, et garder un œil sur l’environnement et les évolutions technologiques. Aujourd’hui, que ce soit dans la presse ou dans mon réseau professionnel, j’observe le nombre croissant de tentatives de fraude. Comme toutes les entreprises, peu importe la taille, nous sommes également exposés aux actes de malveillance en matière de cybercriminalité et d’ingénierie sociale ou d’usurpation d’identité.

Alexandre Chazette, Gestionnaire Clientèle Entreprises à Marne-la-Vallée, Crédit du Nord :
« 7 entreprises sur 10 ont été victimes d’au moins une tentative de fraude » 70% des entreprises ont été victimes d’au moins une tentative de fraude. Il peut s’agir d’ingénierie sociale avec manipulation de personnes ou de cybercriminalité lorsque le système d’information de l’entreprise est directement attaqué. En tant que banque et tiers de confiance, nous nous mobilisons auprès de nos clients pour lutter contre ces attaques.

Cliente :
Avec la responsable informatique, nous veillons à protéger l’entreprise contre d’éventuelles attaques. Nous avons clairement identifié les risques de ces attaques. Le plus évident : l’impact financier. Mais il ne faut pas oublier le risque en termes de réputation d’entreprise de même que l’impact humain au sein de l’entreprise qui a été victime. Rien n’est acquis dans la lutte contre la fraude, mais des règles et processus, partagés par tous les collaborateurs d’une entreprise sont indispensables.

Anke Quartier, Spécialiste moyens de paiement en Île-de-France, Crédit du Nord :
« Considérer comme suspecte toute demande urgente et confidentielle » Ce que je recommande c’est par exemple de sensibiliser régulièrement les collaborateurs, de considérer comme suspecte toute demande urgente et confidentielle, de ne pas se laisser isoler, si possible, dissocier les rôles entre la préparation et la signature des virements, et enfin, utiliser les outils sécurisés des banques. « Ne pas se laisser isoler » « Dissocier les rôles entre la préparation et la signature des virements » « Utiliser les outils sécurisés des banques » Proscrire le papier ou fax. « Esp@ce Flux Une solution simple et sécurisée » Mon rôle est aussi de proposer au client les outils les plus adaptés à ses flux bancaires, à savoir la transmission sécurisée, grâce entre autres, à notre offre Esp@ce Flux. L’information comme la formation sont essentielles. Les techniques de fraude évoluent, s’accélèrent. L’attention doit être extrême et continue, particulièrement aux périodes propices, tels que les congés ou les veilles de week-end. C’est pourquoi nous sensibilisons le plus souvent nos clients et nous nous assurons qu’ils ont mis en place les bonnes règles informatiques : ne pas cliquer sur un mail suspect et sauvegarder quotidiennement leurs données.

Cliente :
Ma banque est un tiers de confiance sur lequel je peux m’appuyer. Elle a un rôle de conseil en amont, elle est vigilante au quotidien et elle m’apporte des solutions. Tous les acteurs doivent être concernés par ces nouvelles attaques : les entreprises, leurs collaborateurs et leurs partenaires.

Lire la transcription +

Christophe Vanneste, PDG Helinetwork International
Depuis 1995, mon entreprise Helinetwork International est le spécialiste en négoce de pièces détachées d’hélicoptères civils et militaires. Pour répondre aux besoins de nos clients et afin de réduire leur coût de mise en sol lors des réparations, j’ai décidé en 2018 de lancer notre activité de négoce sur internet.
« Les huit banques du groupe Crédit du Nord sont des banques de référence des professionnels et des entreprises »
Ce qui était important pour moi, c’était d’avoir un partenaire bancaire qui connaisse parfaitement les enjeux du e-commerce et qui puisse nous accompagner dans ce développement.

Benjamin Ellena, Conseiller de clientèle Entreprises à Marseille, Société Marseillaise de Crédit
Nous sommes particulièrement attentifs au projet et à sa réalisation.
Nous entretenons une relation sur le long terme avec nos clients dirigeants.

Client :
Ma banque a mis en place les solutions de financement nécessaires à l’opération. Ils m’ont aussi permis de préparer la prochaine phase de développement de ma société.
Avec ma banque, nous avons établi une véritable relation de confiance.
« C’est parce que les huit banques du groupe Crédit du Nord sont aussi des entreprises régionales qu’elles savent répondre aux besoins des PME et ETI.

Lire la transcription +

Philippe Darmon, Président New Darmon Etiquettes :
Je suis dirigeant d’une entreprise familiale et je cherchais une solution souple pour associer mes collaborateurs aux performances de mon entreprise, et ainsi renforcer leur adhésion. Mon partenaire bancaire m’a proposé une solution, satisfaisante pour tous.

Jean-Marc Roques, Conseiller de clientèle Entreprises à Bordeaux, Banque Courtois :
J’accompagne les entreprises aux étapes-clés de leurs projets, en termes de développement, de croissance, de transmission, et je suis à leurs côtés pour répondre à leurs problématiques. « Une banque créée par des entrepreneurs, pour des entrepreneurs » L’épargne salariale est un outil précieux pour impliquer les collaborateurs, les fidéliser et recruter de nouveaux talents. Tout ça dans un cadre fiscal et social attractif à la fois pour eux et pour l’entreprise. « 20 spécialistes présents en région à proximité des entreprises » Pour accompagner mon client dans la mise en place de dispositif, je travaille ave l’un de nos experts en épargne salariale.

Sylvie Amezieux-Mounes, Spécialiste Epargne Salariale à Toulouse, Banque Courtois :
L’épargne salariale est un sujet complexe, encadrée par des textes de loi qui évoluent régulièrement. C’est pourquoi je suis présente tout au long de sa mise en œuvre. Mon rôle, c’est d’expliquer les avantages sociaux de l’épargne salariale, toutes ses possibilités qui sont très larges et d’aider l’entreprise à définir comment combiner les différents outils que sont notamment l’abondement, l’intéressement, la participation et bien d’autres pour mettre en œuvre une solution qui fasse du sens pour l’entreprise et pour ses salariés.
« Présentation aux salariés, formalités administratives »


Client :
Le spécialiste a su me présenter de manière claire et synthétique les différentes solutions envisageables. « Une large gamme de supports d’investissement » Il a été présent tout au long du processus. Il a rencontré mes salariés pour leur expliquer le dispositif et leur présenter les différents outils de suivi mis à leur disposition. « Un site transactionnel, une appli mobile, une plate-forme téléphonique »

Jean-Marc Roques :
À la banque, nous cherchons en permanence à améliorer notre offre pour que nos clients et leurs salariés bénéficient des différentes opportunités qu’offre l’épargne salariale. « Près de 14 000 sociétés clientes 325 000 comptes de salariés » Nous avons par exemple conclu un partenariat avec la société Fédérial pour permettre aux PME/ETI non cotées en bourse et désirant ouvrir leur capital à leurs salariés, de le faire dans un plan d’épargne entreprise.

Client :
L’accompagnement étroit de ma banque et du spécialiste m’a permis de mettre en place une solution adaptée à ma structure. Ensemble, nous avons défini une solution qui fédère toute l’entreprise autour d’un projet commun. Aujourd’hui, je suis très satisfait de constater que mes collaborateurs sont encore plus impliqués et motivés pour faire avancer l’entreprise.

Lire la transcription +

Cliente :
Mon entreprise est une affaire familiale. Son chiffre d’affaires a connu une progression continue ces dernières années. Pour accompagner au mieux cette croissance, nous devons rechercher les modes de financement les plus adaptés à nos besoins. C’est dans cette optique que j’ai consulté ma banque. 

Damien Caloi, Conseiller de clientèle Entreprises à Grenoble, Banque Rhône-Alpes :
Notre rôle est de comprendre le business model de chaque entreprise pour les orienter et leur apporter notre expertise, et ce, à chaque moment clé. Que ce soit pour des besoins à court terme ou moyen terme, et aussi, pour des besoins liés à la restructuration du capital. « Des circuits courts de décision » Nos banques régionales sont organisées comme des PME, ce qui nous permet de prendre des décisions rapides et répondre au mieux à leurs besoins.

Cliente :
Ma banque a analysé notre besoin, l’a challengé et nous a apporté la bonne réponse. Nous avons également échangé sur les solutions liées à l’ouverture du capital. 

Damien Caloi :
Fidèles à notre mission d’accompagnement des dirigeants de PME, ETI et de leurs actionnaires. Nous sommes particulièrement attentifs au projet et à sa réalisation. Nous entretenons une relation sur le long terme avec nos clients dirigeants.

Cliente :
Ma banque a mis en place les solutions de financement nécessaires à l’opération. Ils m’ont aussi permis de préparer la prochaine phase de développement de ma société. Avec ma banque, nous avons établi une véritable relation de confiance. « C’est parce que les huit banques du groupe Crédit du Nord sont aussi des entreprises régionales qu’elles savent répondre aux besoins des PME et ETI.

Lire la transcription +

Client :
L’activité de mon entreprise implique un important volume d’affaires avec l’étranger. La fluctuation des devises risque d’altérer ma rentabilité. C’est pourquoi protéger mon entreprise contre les risques de change est un impératif pour moi. Mon conseiller clientèle, ainsi qu’un spécialiste du commerce extérieur, m’ont contacté pour me proposer des solutions concrètes.

Isabelle Frédéric, Directeur du commerce extérieur, Paris, groupe Crédit du Nord :
Mon rôle est d’effectuer un diagnostic des besoins du client, pour lui proposer une offre complète et adaptée afin de sécuriser et d’optimiser ses opérations à l’international. Pour les clients ayant un volume de transactions important, je m’appuie sur l’expertise de nos équipes en salle des marchés. Je bénéficie ainsi d’un accès direct à un opérateur de marchés, avec lequel je définis mon niveau de couverture. « Plus de 500 entreprises accompagnées chaque année » Ce qui me permet notamment de réduire les effets de la fluctuation de cours de change sur mes marges commerciales.

Marie Carof, Responsable adjointe à la salle des marchés, Paris, groupe Crédit du Nord :
En fonction des besoins du client, de ses problématiques et de notre analyse des tendances de marchés, nous proposons au client des stratégies différenciées et sur mesure. « Change au comptant Change à terme Options de change » Il peut s’agir de produits simples, change au comptant ou à terme, ou de produits plus complexes, comme les options de change. Dans le respect le plus strict des règles régissant nos activités, la qualité d’exécution de nos opérations est au cœur de notre engagement.

Client :
Le groupe Crédit du Nord m’a permis de sécuriser mes transactions. Il m’a apporté conseil et réactivité. C’est un véritable partenaire de confiance. 

Lire la transcription +

Eric Leport, Président d’Alcor Equipement :
Alcor est une PME dont le métier est de concevoir et installer des tribunes modulaires. Nous avons une activité de location où nous installons des gradins sur de grands événements, type Roland-Garros, Les 24 Heures du Mans, le Château de Versailles, et nous construisons également des tribunes permanentes pour des stades en France et à l’étranger.
Alcor, en 2019, c’est 17 personnes, 7 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 50 % à l’export.
Récemment, nous avons répondu à un appel d’offres pour la construction en Côte d’Ivoire d’un stade qui va accueillir une compétition majeure de football prochainement. On a travaillé avec notre banque en amont sur cet appel d’offres, on a gagné cet appel d’offres, et on a pu ensuite mettre en place les garanties qui étaient exigées.

Guilhem Daveau, Conseiller de clientèle Entreprises à Saint-Herblain, Banque Tarneaud :
A la Banque Tarneaud, nous aidons les entreprises dans la conquête de leurs nouveaux marchés internationaux. Nous les accompagnons de la prospection au règlement, en passant par la couverture du risque de change.
Pour nos clients qui osent et se lancent à l’international nous formons un duo conseiller et expert.

Eric Leport, Président d’Alcor Equipement :
Dans le cadre de notre développement international, et parce que nous sommes une PME, nous nous appuyons sur notre partenaire bancaire pour les problématiques financières liées à l’export.

Gaëtan Baudot, Spécialiste Commerce international à Saint-Herblain, Banque Tarneaud :
Pour Alcor Equipement, nous avons constitué une garantie de restitution d’acompte et de bonne fin, nous avons également appuyé le dossier auprès de la BPI qui contre-garantit le risque.
En complément de notre accompagnement, ke site Objectif Import Export permet à nos clients de disposer de toutes les informations nécessaires à leur accompagnement international.

Eric Leport, Président d’Alcor Equipement :
Pour moi, c’est indispensable de pouvoir compter sur ma banque, de pouvoir lui faire confiance et de bénéficier de son expertise.

Lire la transcription +

Marc Dussart, directeur de Crédit du Nord Corporate Finance

La clientèle des banque régionales qui composent le groupe Crédit du Nord, en termes d’entreprises, est constituée essentiellement d’entreprises de taille petite et moyenne à capitaux familiaux.

Nous sommes la banque principale de plus d’un tiers d’entre elles et nous avons également plus d’un tiers des dirigeants de ces entreprises qui sont clients à titre privé.

Au sein de nos activités, nous avons une société filiale de Crédit du Nord dont le métier est d’accompagner en fonds propres les entreprises. Pourquoi ? Le financement de la croissance des entreprises, et deuxième situation, les situations de transmission d’entreprise.

Le point de départ d’une intervention, c’est bien entendu le besoin de financement de l’entreprise. Nombre de dirigeants chefs d’entreprise, surtout dans un cadre d’actionnariat familial, éprouvent le besoin d’avoir un actionnaire tiers qui apportera une vision complémentaire de celles qu’ils ont et qui servira en quelque sorte de mur de rebond par rapport aux décisions qu’il y a à prendre.

Pour autant, nous sommes des actionnaires minoritaires. Il n’est pas question pour nous d’intervenir dans la gestion de l’entreprise. C’est bien le dirigeant et actionnaire principal qui reste seul maître à bord. Nous l’accompagnons pour le faire réfléchir et le challenger sur des sujets d’ordre stratégique sur lesquels nous pouvons lui apporter de la valeur ajoutée.

Nous bâtissons, dans la durée, une relation de confiance avec les entrepreneurs que nous accompagnons. Il y a 3 facteurs-clés de réussite. Le premier c’est bien entendu le potentiel de développement de l’entreprise. Le second ce sont les moyens qui sont mis en œuvre pour assurer ce développement. Et enfin le troisième, c’est l’implication du dirigeant et de son équipe pour mener à bien ce projet.

Notre raison d’être, c’est être un partenaire stratégique, dans la durée, du dirigeant et des actionnaires de l’entreprise. Et puis notre ambition, c’est d’être un accélérateur de la croissance de ces entreprises.

Professions libérales

Comment ma banque m’a aidé à développer mon activité ?

Lire la transcription +

Cliente :
Ce qui me plaît avec ma banque, c’est que j’ai à mes côtés des conseillers qui me connaissent et savent répondre à mes problématiques de profession libérale. Quand j’ai voulu transformer l’aménagement de mon cabinet dentaire, acheter un nouvel équipement, je n’ai pas hésité à les consulter.

Axel Gault, Conseiller de clientèle Professions libérales à Toulouse, Banque Courtois :
Nous travaillons avec les professions libérales depuis de nombreuses années et avons une véritable connaissance de leurs spécificités. Nous les accompagnons dans le financement de leurs investissements d’équipement ou de patientèle.

Cliente :
Ma banque a répondu très rapidement à mon besoin de financement. Et nous sommes même allés plus loin puisqu’ils m’ont accompagnée dans la constitution de mon patrimoine.

Cécile Valadou-Nozières, Conseiller en Gestion de Patrimoine à Toulouse, Banque Courtois :
Les professions libérales exercent sous différents statuts qui leur sont spécifiques et que nous devons maîtriser afin de les accompagner au mieux tant dans leur activité professionnelle que dans leurs besoins d’ordre privé.
Nous les guidons et les conseillons par exemple, vers la solution fiscale et financière adaptée à leur situation personnelle ou lors de la transmission de leur activité.

Axel Gault :
Notre force, c’est de prendre à la fois en charge la partie professionnelle et la partie privée de nos clients professions libérales.

Cliente
Par son expertise, ma banque m’a permis d’aller plus loin. C’est une véritable alliée tout au long de mon parcours professionnel et privé.

Découvrir

Professions de l'immobilier

Comment ma banque m’a apporté les solutions adaptées à mon activité de syndic ?

Lire la transcription +

Client :
Mon rôle, en tant que syndic, est d’assurer la bonne gestion des immeubles que les copropriétaires m’ont confié. C’est une profession très réglementée. Je suis soumis à de fortes contraintes liées à la législation applicable à cette activité, et notamment à la loi ALUR.
Heureusement, à mes côtés, j’ai une banque présente pour simplifier la gestion financière quotidienne de ma structure.

Mélanie Lebeau, Conseiller de clientèle Professionnels à Nancy, Banque Kolb :
Nous avons fait le choix d’un engagement for auprès des professionnels de l’immobilier et notamment des administrateurs de biens et syndics.
Chaque client administrateur de biens à un interlocuteur dédié en agence.
Nos clients disposent également d’experts qui ont une connaissance rigoureuse des spécificités des métiers de l’immobilier. Ils sont joignables à tout moment et en contact très régulier avec nos clients.

Client :
L’essentiel, c’était de pouvoir disposer de solutions adaptées pour soulager la gestion des tâches administratives.

Philippe Guezet, Spécialiste Moyens de paiement à Nancy, Banque Kolb :
En effet, dans notre banque, nous avons développé une offre complète de solutions de techniques bancaires qui facilitent le quotidien de nos clients.
« Un éventail de solutions dédiées aux professionnels de l’immobilier »
Nous disposons, entre autres, d’un dispositif de traitement des remises de chèques en vrac. Les copropriétaires et locataires peuvent également effectuer leur paiement en ligne par carte bancaire, ou plus classiquement, régler leurs charges et loyers par prélèvement ou virement.

Client :
Le bénéfice de cet accompagnement pointu me permet aujourd’hui de dégager du temps pour le développement de mon activité.

Franchise

Comment ma banque m’a aidé à créer ma franchise ?

Lire la transcription +

Client :
Moi ce qui m’a d’abord rassuré dans ma banque c’est de savoir qu’ils sont implantés localement, ça veut dire qu’ils connaissent vraiment le tissu local. Pour quelqu’un qui montait sa franchise comme moi, avoir un partenaire qui a une vraie expérience du terrain, ça compte.
« Une vraie connaissance du marché local »
Et sans leur connaissance du tissu local et leur implication, je n’aurais jamais pu monter ma franchise.

Laurent Vermeeren, Conseiller de clientèle Professionnels, Boulogne-sur-Mer :
Oui, c’est vrai, nous sommes implantés localement, nous sommes proches de nos clients, nous avons des circuits de décision très courts, et cela nous permet de répondre rapidement à leurs demandes. Par exemple, nous avons une charte qualité avec des engagements très précis.

Client :
C’est vrai que j’ai pu avoir rendez-vous avec eux dans les 48h, et dès que mon dossier de financement était complet, ils m’ont rappelé dans les 15 jours, c’est quand même pas mal. Je vais plus loin qu’un simple crédit avec eux, ils m’accompagnent au quotidien et aussi sur mes projets personnels. Sur l’épargne salariale, par exemple, ou alors mes questions d’ordre fiscal ou patrimonial.

Caroline Lucas, Directrice de la franchise et du commerce associé :
Et si nous pouvons proposer les meilleures offres, c’est parce que nous avons une direction de la franchise. La direction de la franchise est au contact des franchiseurs, et de la Fédération Française de la Franchise et du Commerce Associé. Le simple fait d’être au contact des enseignes nous permet de mieux connaître leurs attentes et les enjeux du marché. Notre force, c’est notre expertise et notre réactivité.

Client :
C’est ce que je trouve rassurant avec ma banque, qui m’a permis de réaliser mon projet de franchise.

Découvrir