Professionnels & Entreprises

Expert-comptable et banquier, un duo de confiance au service de nos clients

Pour les banques du groupe Crédit du Nord (ci-après la « Banque »), offrir la meilleure réponse aux besoins de ses clients est une exigence permanente.
Depuis de nombreuses années, nos équipes ont à cœur d’identifier et de développer les collaborations avec des acteurs œuvrant sur les marchés des particuliers, des professionnels (Professions Libérales, artisans/commerçants…) et des entreprises. Partenariats institutionnels ou en open banking1 viennent ainsi enrichir notre offre de services et la qualité de l’accompagnement de nos clients.


Didier Molle est directeur du marché des professions libérales au sein de la région Ile-de-France du Crédit du Nord. Chanthoeun Choury est responsable des partenariats à la direction de clientèle des professionnels et des associations.


Ces derniers évoquent la qualité des relations de confiance que banquiers du groupe Crédit du Nord et experts-comptables entretiennent depuis des années, pour le bénéfice de tous leurs clients.


Au départ, il y a la recommandation

Didier Molle : Le point de départ est la recommandation. L’expert-comptable accompagne son client professionnel dans une phase qui nécessite une demande de financement. Le groupe Crédit du Nord entretien une relation solide avec les experts-comptables de part une proximité tissée depuis plus de vingt ans. C’est l’une des raisons pour laquelle les experts-comptables franciliens font appel à nous. La réactivité de la Banque à la demande est également un point crucial. Grâce aux circuits courts de décision, le Crédit du Nord a pu acquérir une excellente maîtrise en termes de réactivité face à la demande de financement.


Dans certaines situations, les experts-comptables nous sollicitent sur des sujets particulièrement complexes, pour lesquels une banque généraliste rencontrerait plus de difficultés afin de satisfaire la demande ou bien pourrait ne pas pouvoir y répondre. Récemment, nous avons ainsi mis en place un financement dans le cadre d’une transmission d’entreprise via un family buy out2. Le dossier était assez technique, mais nous avons travaillé de concert avec l’expert-comptable ce qui nous a permis de trouver ensemble une solution.


De notre côté, la recommandation s’exerce de manière tout aussi pragmatique. Lorsque nous rencontrons un professionnel et que nous détectons dans ses perspectives d’évolution un besoin d’accompagnement, nécessitant une stratégie fiscale et/ou patrimoniale (évolution de la structure juridique par exemple et du mode d’imposition) il est tout à fait pertinent de l’orienter vers un expert-comptable pour valider la faisabilité de son projet.


Chanthoeun Choury : Dans toutes les situations évoquées précédemment, l’interprofessionnalité est une chance. Elle permet à nos clients de bénéficier de conseils croisés à des moments forts du cycle de leur activité.


Justement, à quels moments cette interprofessionnalité joue-t-elle pleinement son jeu ?

Didier Molle : La création d’entreprise, tout comme la reprise d’entreprise, qui impliquent des sujets de valorisation pour le vendeur, et des sujets de financement pour le repreneur sont des moments forts pour lesquels la convergence de nos expertises est particulièrement intéressante. Nous pouvons également évoquer l’acquisition de locaux, dans cette situation plusieurs questions se posent :

Il y a aussi l’augmentation ou la réduction de capital, mais encore l’achat de matériels coûteux (Quelle durée de financement ? Quels dispositifs de garantie ?). En fonction des problématiques spécifiques à chaque dossier, nous faisons intervenir les spécialistes ad hoc.


En quoi cette complémentarité influe-t-elle sur votre façon de travailler ?

Didier Molle : Au quotidien, lorsque nous analysons un bilan, il y a toujours un poste qui nécessite une précision ou une explication. Là où des confrères confient à un logiciel le soin d’analyser et de prendre la décision, nous appelons une expert-comptable qui nous fournit l’explication de telle ou telle évolution ce qui permet de mieux appréhender et comprendre le business plan.


Chanthoeun Choury : Nous privilégions toujours de maintenir le contact humain avec l’expert-comptable, en parallèle des outils digitaux que nous développons. Depuis quelques années, le groupe Crédit du Nord et ECMA, satellite numérique du Conseil national de l’ordre des experts-comptables ont conclu un partenariat qui permet, à travers la plate-forme sécurisée « jedeclare.com », au conseiller bancaire ainsi qu’à l’expert-comptable de bénéficier d’informations sécurisées sur le client. Ils peuvent ainsi mettre à profit le temps gagné pour se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée au bénéfice de leurs clients.


Quelles sont les attentes des clients aujourd’hui ? Comment leurs besoins ont-ils évolués ?

Didier Molle : Aujourd’hui, nos clients attendent de leurs interlocuteurs qu’ils puissent leur apporter des conseils : comment dois-je me structurer juridiquement, quel mode d’exercice privilégier, quels impacts sociaux et fiscaux pour mon activité ainsi que pour ma famille, comment réaliser mon étude de marché…


Chanthoeun Choury : J’ajouterai également un besoin que les choses aillent très vite. Or, en fonction du niveau de structure de l’entreprise, la réponse ne peut pas être la même. C’est pourquoi, il est important, en tant que tiers de confiance, de savoir orienter nos clients, en fonction de leurs besoins, simples ou plus complexes vers la solution et le conseil adaptés : partenaire recommandation en open banking, expert-comptable, avocat…


Nos conseillers sont en contact régulier avec les acteurs de votre territoire. Ils vous ouvrent leur réseau professionnel. N’hésitez pas à les contacter.




1- Système bancaire ouvert
2- La reprise familiale d'une entreprise
3- Société Civile Immobilière.
4- Impôt sur les Sociétés
5- Impôt sur le Revenu



Plus d'articles

Contact